BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Sénégal : mieux gérer les revenus pétroliers et gaziers pour développer l’économie verte et la création d’emplois décents

Mardi 30 juillet 2019 à Dakar s’est tenu la quinzième Assemblée plénière du Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS). Le thème était un « Atelier national de partage sur le développement durable et la meilleure gestion des revenus pétroliers ».

Cet atelier a été organisé par le HCDS, en collaboration avec le Partenariat pour une Action sur l’Économie Verte (Partnership for Action on Green Economy - PAGE) et avec l’appui technique du Bureau International de Travail (BIT). Il s’agissait d’accompagner les parties prenantes dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques, notamment la loi relative au contenu local dans le secteur des hydrocarbures, en lien avec l’Action globale pour le climat. L’objectif principal était de favoriser le dialogue tripartite national afin de mieux comprendre les problématiques liées à la gestion des revenus issus des industries extractives.

Le Partenariat pour une Action sur l’Économie Verte (PAGE) est le fruit d’une collaboration entre le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), l’Organisation Internationale de Travail (OIT), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) et l’Institut des Nations Unies pour la Formation et Recherche (UNITAR).

Il est important de noter que le Sénégal est l’un des premiers pays à adhérer à l’initiative PAGE. Suite à une demande du Ministère de l’Environnement et du Développement durable du Sénégal, le PAGE a lancé une consultation nationale des parties prenantes. Il s’agissait d’identifier les meilleures pratiques internationales en matière de gestion des revenus pétroliers et gazières et de répertorier les impacts environnementaux liés à l’exploitation desdites ressources. Les résultats de cette consultation sont disponibles dans le rapport intitulé « Fonds et mécanismes de gestion des revenus pétroliers et gaziers à l’appui du développement durable : enseignements tirés des expériences de pays et leçons pour le Sénégal ».

La cérémonie d’ouverture de cette journée d’échanges a été présidée par madame Eva Marie Coll Seck, ancienne Ministre d’État, Présidente du Comité National de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (I.T.I.E). Elle s’est déroulée en présence de madame Priya Gajraj, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Sénégal, madame Innocence Ntap Ndiaye, Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social, monsieur Lamine Fall, représentant des travailleurs, monsieur Moustapha Kamal Gueye, coordonnateur de Programme des Emplois du Bureau International de Travail (BIT) et monsieur Roberto Pes, spécialiste en Développement des Entreprises et Création d’Emploi du BIT.

Dans son discours, madame Priya Gajraj a félicité l’engagement fort de l’État du Sénégal dans la promotion du développement durable dans la perspective d’éradication de la pauvreté et d’émergence économique. Cette nouvelle vision est incarnée par la « Gouvernance verte » lancée par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Macky Sall. «  Nous soutenons la gestion transparente et durable pour le pays et pour la population  » - a-t-elle souligné.

La journée s’est poursuivie par des discussions et travaux des parties prenantes afin d’élaborer des recommandations sur le sujet.

PDF - 5.5 Mo


par Veronika Verner, Chargée de Communication, Bureau de Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Sénégal

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR