BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Les communautés sénégalaises au cœur des inventaires du patrimoine culturel immatériel

L’UNESCO et le ministère de la Culture du Sénégal lancent une formation approfondie sur l’élaboration d’inventaires du patrimoine culturel immatériel (PCI) du 15 au 22 octobre 2018. La cérémonie d’ouverture sera présidée par le ministre de la Culture, M. Abdou Latif Coulibaly, traduisant l’intérêt particulier que le Sénégal accorde à la sauvegarde et revalorisation du PCI. Pendant 8 jours, des directeurs et associés des centres culturels régionaux ainsi que des acteurs clés du monde de la culture seront accompagnés par Sidi Traoré, expert-facilitateur international de l’UNESCO.

L’objectif de cette formation est de renforcer l’expertise nationale en la matière pour mieux sauvegarder et transmettre le patrimoine vivant de l’ensemble du territoire sénégalais. Il s’inscrit dans la lignée du programme national d’inventaire et de mise en valeur du PCI conduit par le Sénégal et inaugure un projet d’assistance technique de 18 mois accordé au pays, par l’UNESCO à travers le Fonds du patrimoine culturel immatériel. Il s’agit par ailleurs, d’un projet pilote où, pour la première fois, l’UNESCO et l’Etat-parti, pilotent conjointement un projet de cette envergure.

Avec une logique de démultiplication, quatre référents nationaux, parmi les participants, bénéficieront d’un accompagnement soutenu afin qu’à leur tour, ils puissent former d’autres acteurs assurant ainsi une pérennité et une large couverture territoriale du projet.

« Il faut avant tout identifier pour sauvegarder. Les inventaires constituent une étape obligatoire dans le processus de sauvegarde du PCI. Il est, en outre, important d’assurer la plus large participation possible des communautés, qui créent, entretiennent et transmettent ce patrimoine et de les impliquer activement dans sa gestion », souligne Sidi Traoré, expert du PCI.

Mais qu’est-ce donc le patrimoine culturel immatériel ?

Le patrimoine culturel ne s’arrête pas aux monuments et aux collections d’objets. Il comprend également les traditions ou les expressions vivantes héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers, ou les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel.

L’Afrique de l’Ouest compte plusieurs éléments fondamentaux sur la Liste représentative du PCI de l’humanité, qu’il s’agisse dela Charte du Mandée au Mali, duKankourang en Sénégambie ou encore dela parenté à plaisanterie au Niger.

La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a été adoptée en 2003. Elle compte aujourd’hui 163 États - partis dont le Sénégal depuis 2006.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR