BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Le Burkina Faso crée un pôle judiciaire spécialisé contre la criminalité organisée et le terrorisme

En janvier 2017, les législateurs burkinabés ont adopté des lois visant à créer et à institutionnaliser des Pôle judiciaire spécialisés, afin de renforcer la lutte du pays contre la criminalité transnationale organisée et le terrorisme et son financement. Ces lois font suite à des formations et à une expertise juridique dispensées par l'ONUDC.

Le Burkina Faso a connu une recrudescence de l’activité terroriste en 2016. Plusieurs attaques ont coûté la vie à de nombreux militaires et civils, y compris à Ouagadougou, la capitale, où 28 personnes ont été tuées dans l’attaque du Splendid Hotel menée par des militants islamistes en janvier 2016.

Pour accroître l’efficacité du traitement de ces affaires par le secteur judiciaire, un certain nombre de magistrats burkinabés seront spécialisés dans le traitement d’infractions liées au terrorisme. Les experts de l’ONUDC ont apporté leur soutien aux législateurs burkinabés en analysant le projet de loi, et en assurant le respect des conventions internationales.

Les activités ayant permis ce resultat ont été financées par les gouvernments de l'Espagne, de la France et du Japon

Les activités ayant permis ce resultat ont été financées par les gouvernments de l'Espagne, de la France et du Japon

L’ONUDC a également organisé (et continuera à le faire) une formation spécialisée pour un groupe de fonctionnaires de la justice, sur le traitement des cas de terrorisme ainsi que sur l’enquête, les poursuites et l’arbitrage d’activités criminelles soupçonnées de financer du terrorisme.

Comme l’a déclaré le Ministre de la Justice du Burkina Faso, Son Excellence Réné Bagoro : « Ce sont des infractions complexes dans la mesure où ça fait appel à beaucoup de choses, ou ça peut même se situer sur plusieurs pays. Nous avons noté des insuffisances dans la conduite des enquêtes. C’est pour cette raison que nous avons d’ailleurs commencé, avant même la mise en place de ce pôle, à former le personnel judiciaire, qui aujourd’hui est à même de gérer ces questions de façon efficace. »
Dans le cadre de son programme du Sahel, l’ONUDC a fourni une assistance importante au Burkina Faso afin de renforcer les mesures de lutte contre le terrorisme. La loi antiterroriste de décembre 2015, qui comprend des dispositions visant à combattre les terroristes étrangers (FTF) et à renforcer la coopération judiciaire régionale contre le terrorisme (entre autres), a été adoptée après qu’une expertise juridique ait été fournie par des experts de l’ONUDC.

Lancé en 2013 en tant que contribution à la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel (2012), le Programme Sahel de l’ONUDC promeut des systèmes de justice pénale accessibles, efficaces et responsables pour soutenir les institutions étatiques dans leur lutte contre la criminalité transnationale organisée et contre le terrorisme.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR