BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

La Coopération sud-sud et la protection sociale font équipe pour éradiquer la faim et la malnutrition en Afrique francophone

19 décembre 2018, Dakar - Un atelier régional d’échange de connaissances, organisé par la Délégation Générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale (DGPSN) du Sénégal et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur le thème « Renforcer la cohérence entre l’agriculture et la protection sociale pour la résilience et la réduction de la pauvreté rurale », a eu lieu du 27 au 29 novembre à Dakar. Le but ultime de la rencontre était de promouvoir des expériences réussies de protection sociale et de les partager avec des représentants de pays francophones d’Afrique qui font face à des défis semblables.

Organisé dans le cadre de la Coopération Sud-Sud, la réunion a permis de rassembler une soixantaine de participants représentant les ministères et d’autres secteurs en charge de la Protection Sociale, de l’Agriculture, de l’Élevage, de l’Environnement, de la Pêche et de la Sécurité alimentaire et venant de neuf pays francophones répartis dans les cinq sous-régions de l’Afrique : Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal (Afrique de l’Ouest), Mauritanie et Maroc (Afrique du Nord), Tchad (Afrique Centrale), Djibouti (Afrique de l’Est) et Madagascar (Afrique Australe), ainsi que les partenaires et les experts de la FAO.

Des praticiens gouvernementaux et non gouvernementaux ont partagé leurs expériences afin de construire des systèmes de protection sociale intégrés qui favorisent la résilience des communautés vulnérables. L’accent était particulièrement mis sur les stratégies visant à encourager une coordination efficace, cohérente et multisectorielle pour réduire la pauvreté rurale, y compris l’analyse des avantages et des défis de leur mise en œuvre.

La Coordinatrice de l’Équipe sous-régionale Résilience pour l’Afrique de l’Ouest/Sahel (REOWA), Coumba Sow, a souligné l’engagement de la FAO à accompagner ses pays membres dans la mise en place de systèmes durables de protection sociale pour : (i) accroitre la productivité ; (ii) construire la résilience ; (iii) réduire la pauvreté ; (iv) améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages de toutes les communautés, en particulier ceux du monde rural, dans le but d’atteindre l’Objectif de développement durable 2 (ODD2) « Faim Zéro ». Elle a rappelé que « d’après les estimations du rapport 2015 de la FAO sur la situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture (SOFA), il suffit d’investir moins de 0,10 pour cent du Produit intérieur brut (PIB) mondial pour éradiquer la faim d’ici à 2030 ».

Elle a estimé que le lien entre l’agriculture et les programmes de protection sociale dans les milieux ruraux africains est vital et permet aux petits producteurs d’avoir la capacité de gérer durablement les risques et de maintenir leur dignité en produisant leur propre alimentation. Mme Sow a encouragé les délégations des différents pays à apprendre les uns des autres et à utiliser le mécanisme de Coopération Sud-Sud pour renforcer leurs propres capacités.

Pour sa part, le Délégué Général à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale (DGPSN), Anta Sarr Diacko, a rappelé l’engagement du Président de la République du Sénégal, Macky Sall, à asseoir, depuis 2012, un socle de protection sociale intégrée comme source de cohérence sociale permettant de rompre le cycle intergénérationnel de pauvreté.

Pour atteindre cet objectif, la stratégie nationale de protection sociale intègre des indicateurs de sécurité alimentaire et nutritionnelle et assure l’inclusion des communautés rurales pour l’autonomisation des populations. Elle a également relevé l’importance du Programme national de bourses de sécurité familiale (PNBSF) qui permet de réduire les inégalités dans le pays tout en renforçant la résilience au Sénégal. Enfin, dans le cadre de la dynamique de capitalisation de la DGPSN, elle a invité les pays présents à proposer des suggestions pour améliorer les activités de la Délégation afin d’accélérer l’atteinte des objectifs de réduction de la faim et de la pauvreté de l’Union Africaine (UA).

Une visite de terrain a été organisée pour voir des réalisations de certains programmes de protection sociale au Sénégal. Les échanges d’idées entre les différents pays et les groupes des discussions thématiques ont permis de développer des plans d’action par pays afin de construire des systèmes de protection sociale inclusifs et durables qui favorisent la sécurité alimentaire et la nutrition.

En ligne

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR