BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

La COP22 pointe à l’horizon, le Sénégal résolument engagé pour garantir la sécurité alimentaire face au changement climatique

13/10/2016 - Le lundi 17 octobre 2016, le Sénégal célébrera officiellement la Journée mondiale de l’alimentation (JMA) sur le thème « Le climat change, l’alimentation et l’agriculture aussi ». Cette 36e édition de la JMA se tient juste avant la prochaine Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, COP22, prévue du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech au Maroc. Elle sera l’occasion de mettre en évidence, dans le monde entier, la nécessité d’appliquer des stratégies d’adaptation et d’atténuation au changement climatique pour combattre la faim de notre vivant et devenir la Génération Zéro Faim.

L’Etat du Sénégal a clairement manifesté sa volonté de prendre part aux stratégies globales d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques, notamment à travers sa « Contribution prévue déterminée au niveau national », validée en septembre 2015. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de sa stratégie de développement, le Plan Sénégal Émergent (PSE), notamment dans son volet agricole, le PRACAS, ainsi que ses programmes sectoriels de gestion durable de ses ressources naturelles et environnementales. Des retombées importantes sont attendues des options d’adaptation qui seront mises en œuvre, dont les bénéfices les plus significatifs toucheront des secteurs comme les sols et l’agriculture.

Ces engagements sont d’autant plus importants que le changement climatique affecte sévèrement la sécurité alimentaire. Parmi les 800 millions de personnes victimes de sous-alimentation chronique dans le monde, beaucoup sont de petits producteurs, des pêcheurs ou encore des éleveurs. Ce sont également les premières victimes de la hausse des températures et des catastrophes climatiques dont la fréquence et l’intensité ne cessent d’augmenter, exacerbées par le réchauffement de la planète. Sans une action concertée visant à renforcer la résilience, il sera difficile pour une grande partie des populations les plus pauvres et les plus vulnérables, de produire des aliments et de générer des revenus suffisants pour nourrir leurs familles.

Une semaine de sensibilisation pour une agriculture plus résiliente et une sécurité alimentaire renforcée.

Le thème retenu cette année met en relief l’un des principaux enjeux du changement climatique, à savoir la sécurité alimentaire, qui concerne l’ensemble des acteurs mobilisés pour organiser cette journée mondiale de l’alimentation.

Du 14 au 17 octobre, une série d’évènements sont organisés par le gouvernement du Sénégal, à travers le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural (MAER), et la FAO, en partenariat avec le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et de nombreux autres acteurs de la société civile, de la recherche et du secteur privé. Cette mobilisation vise à sensibiliser l’ensemble des acteurs de la communauté et à promouvoir les actions en faveur des populations qui souffrent de la faim, ainsi que la nécessité de garantir la sécurité alimentaire et des régimes alimentaires nutritifs pour tous. L’enjeu est aussi de stimuler davantage la mobilisation de tous pour transformer les engagements en actions.

Plus d’informations sur les évènements au Sénégal :

- Vendredi 14 octobre 2016, La commune de Bambilor et ses produits

- Samedi 15 octobre 2016, Concours culinaire à Bambilor

- Samedi 15 octobre 2016, Conférence scientifique sur l’agriculture et la sécurité alimentaire face au changement climatique, Rufisque

- Lundi 17 octobre, Cérémonie officielle, Bambilor

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR