WELCOME AT UN | YOU ARE AT HOME
| English | Français

United
Nations System
in Senegal

Exploiter les avantages comparatifs des partenaires pour renforcer les capacités nationales à face aux situations d’urgence de santé

Dakar, 18 juillet 2017 - A l’ouverture de la première réunion de coordination des partenaires opérationnels impliqués dans la gestion des urgences de santé hier à Dakar, le Dr Ibrahima Socé FALL, Directeur régional du Programme d’urgence sanitaire dans la région africaine de l’OMS, a souligné la multiplicité des risques et la fréquence des situations d’urgence que les pays de la zone rencontrent. Cette situation exige la mise en place de capacités nationales et régionales multisectorielles robustes pour la préparation aux situations d'urgence, la réponse et le relèvement anticipé. Elle met aussi en évidence le besoin crucial d'améliorer la coordination et l'engagement des partenaires dans toutes les phases du cycle d'urgence, de la préparation / riposte à la réhabilitation. Il faut donc mieux exploiter les avantages comparatifs spécifiques des différents partenaires pour aider à renforcer les capacités nationales, a souligné le Dr FALL.

Pour le Directeur régional du Programme d’urgence sanitaire d’AFRO, le renforcement de la coordination des partenaires passe par l’établissement d’une Plateforme avec la définition des rôles des responsabilités, des interactions régulières, la mise en place d’un mécanisme de planification et de suivi conjoint. Il a évoqué le succès enregistré dans la riposte à la récente épidémie de la Maladie à virus Ebola en RDC. Le leadership national, l’appui technique de l’OMS en tant agence technique lead dans la définition des normes et directives, l’approche multidisciplinaire, la synergie entre les toutes les parties prenantes, l’expertise des ressources humaines déployées et l’engagement communautaire ont permis de venir à bout de l’épidémie.

C’est par vidéo-conférence depuis Genève que le Directeur exécutif du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire s’est adressé aux participants à la première réunion de coordination des partenaires opérationnels. Il a insisté sur la nécessité de sortir du cercle vicieux de la riposte aux urgences de santé. Pour ce faire, le Dr Peter SALAMA a lancé un appel aux 40 institutions partenaires représentées à la réunion de Dakar à travailler ensemble pour plus d’efficacité et de complémentarité dans le soutien qu’elles apportent aux pays de la région africaine dans la préparation et la réponse aux urgences de santé et à investir davantage sur les ressources humaines pour renforcer le système de santé et toucher les zones d’accès difficile. A ce sujet, le Dr Pat DRURY, Représentant du Réseau mondial d’alerte et d’action en cas d’épidémie de l’OMS, a informé les participants sur le Programme de formation élaboré par sa structure, les perspectives dans les domaines de la recherche opérationnelle, du développement de nouveaux outils et de la sécurité du personnel sur le terrain.

Coordonnateur technique du Programme de l’OMS/Afrique pour les urgences de santé publique, le Dr Zabulon YOTI, s’est félicité de ce que la sécurité sanitaire figure désormais en bonne place dans l’agenda des dirigeants politiques au niveau régional et international, du processus d’évaluation externe en cours des capacités nationales RSI (2005), de la disponibilité de laboratoires performants, de l’existence du Fonds de contingence pour les situations d’urgence, d’initiatives régionales telle que Africa CDC, et de la disponibilité des partenaires à appuyer les pays.
La première journée de la réunion a été marquée par des communications de différents partenaires qui ont présenté leurs domaines d’expertise, partagé leurs mécanismes d’intervention et soulevé un certain nombre de défis à relever. Il s’agit principalement du besoin de plus de concertation et de complémentarité entre les différents intervenants, de la nécessité de renforcer les capacités des intervenants, de la priorité qui doit être accordée à la préparation pour sauver plus de vies et économiser les ressources, de la forte implication des autres secteurs et des communautés dans la préparation et la riposte.
Conjointement organisée par le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, le Réseau mondial d’alerte et d’action en cas d’épidémie (GOARN) et le Centre de Contrôle des Maladies d’Afrique (Africa CDC) de l’Union Africaine, la première réunion de coordination des partenaires opérationnels impliqué dans la gestion des situation d’urgence de santé regroupe près de 80 experts internationaux d’agences des Nations Unies, d’ONG, d’institutions de recherche d’Afrique, d’Amérique et d’Europe. Elle se poursuit jusqu’au 20 juillet.

Les résultats attendus sont la mise en place d’une Plateforme régionale de coordination entre les partenaires opérationnels impliqués dans la gestion des situations d’urgence, l’élaboration d’un plan d’action concret à court et moyen terme visant le renforcement et l’harmonisation des activités régionales de formation, la formulation de recommandations visant à améliorer les capacités régionales de déploiement d’équipes d’intervention d’urgence, à renforcer les différents aspects de sécurité sanitaire et du personnel dans la région africaine. Enfin, un cadre pour le suivi régulier et effectif de la mise en œuvre de ce plan sera également mis en place.


Contacts techniques:

- Dr Ibrahima Socé FALL, Directeur régional du Programme d’urgence sanitaire dans la région africaine de l’OMS, Tél: 00 242 06 510 46 19, E-mail: socef@who.int

- Dr Thierno Baldé, Team Lead, Operational Partnerships, WHE/WHO, Africa Region Office , Brazzaville, Republic of Congo, Tel: (+242) 06 511 56 63 (Cell); (+47 241) 39497 (Office), E-mail : baldet@who.int

Contact media :

Khalifa Mbengue, Chargé de la Promotion de la Santé, Bureau OMS/Sénégal, Tél : 77 545 83 81, E-mail : mbenguek@who.int

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR