BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Déploiement de la force conjointe du G5 Sahel : l’ONUDC renforce son engagement

La situation sécuritaire au sein des pays du Sahel, particulièrement difficile, continue d'avoir des conséquences importantes sur la région, comme en témoignent les récentes attaques terroristes au Burkina Faso et contre la MINUSMA au Mali. La résolution 2350 du Conseil de Sécurité de l'ONU du 21 juin 2017, souligne la nécessité d'apporter une réponse régionale au terrorisme et aux trafics illicites transnationaux, basée sur une coopération régionale accrue. La résolution se félicite du déploiement de la force conjointe du G5 Sahel, pour compléter et faciliter la réalisation du mandat de la MINUSMA.

L’ONUDC travaille actuellement sur un plan d’action pour soutenir la force conjointe du G5 Sahel, du point de vue de l’application de la loi, afin de s’assurer que cette nouvelle force respecte les normes et standards internationaux.
Afin de promouvoir une approche intégrée, l’ONUDC travaille, depuis sa création en 2014, en étroite collaboration avec le G5 Sahel. L’ONUDC a aidé cette jeune organisation à institutionnaliser et opérationnaliser sa plate-forme de coopération en matière de sécurité (PCMS), qui regroupe les agents chargés de l’application de la loi ainsi que des représentants du système judiciaire, tant au niveau national que régional.
« L’appui de l’ONUDC au G5 Sahel a été très bénéfique depuis 2014. L’ONUDC a grandement contribué à la création d’une plate-forme de coopération en matière de sécurité (PCMS), et a fourni une assistance technique aux acteurs chargés de la lutte contre le terrorisme et de la criminalité transnationale organisée au Sahel », a souligné M. Najim El Hadj Mohamed, Secrétaire permanent du G5 Sahel.

« Je souhaite rendre hommage aux activités mises en place par l’ONUDC et son Programme Sahel, et salue la synergie et les efforts de coordination dont ils font preuve, en partenariat avec les pays de la région », a pour sa part souligné Mme Mbaranga Gasarabwe, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire Général pour la MINUSMA.
En effet, l’ONUDC travaille également en étroite collaboration avec la MINUSMA, en fournissant une assistance spécialisée aux agents chargés de l’application de la loi et aux responsables de la justice afin de renforcer leurs capacités. Cette coopération a produit des résultats concrets (comme souligné par le rapport d’activité du Programme Sahel de l’ONUDC publié en juin 2017).

Comme le démontre ce rapport, les résultats atteints par les gouvernements du Sahel montrent une forte appropriation des gouvernements vis-à-vis des différents défis sécuritaires de la région. Par exemple, le Burkina Faso a récemment institutionnalisé un Pôle judiciaire spécialisé contre la criminalité organisée, le terrorisme, et son financement, tandis que le Tchad a, à la suite d’une formation de l’ONUDC, mis en place une Cellule de coordination pour la lutte anti-terroriste, regroupant des institutions d’application de la loi et des magistrats, afin de faciliter le partage de renseignements à travers des logiciels de traitement de données sécurisés. 

Les autorités maliennes ont également démantelé un réseau international de trafic de drogue. Cette opération a été rendue possible grâce aux formations spécialisées et à la coopération de l’ONUDC avec la MINUSMA pour le renforcement des capacités nationales et la coopération régionale contre le trafic de drogue et la criminalité organisée. Un compte rendu plus exhaustif des résultats peut être consulté ici.
Le partenariat qui unit et rationalise les efforts des diverses agences des Nations Unies sur le terrain a considérablement augmenté, en particulier depuis la signature d’un Mémorandum d’accord entre l’ONUDC et la MINUSMA. L’ONUDC et le personnel du DOMP au Mali collaborent sur de nombreux aspects, allant de la réalisation d’évaluations à l’identification de partenaires, et à la mise en œuvre des ateliers et des programmes de formation.
En tant que gardien de la Convention des Nations Unies contre la corruption et la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et ses protocoles, l’ONUDC fournit une assistance technique au personnel responsable du maintien de la paix sur la mise en œuvre de ces conventions. Ces efforts conjoints font partie de la Contribution de l’ONUDC à la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel (SINUS).

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR