WELCOME AT UN | YOU ARE AT HOME
| English | Français

United
Nations System
in Senegal

Crise du coronavirus : appui du HCR aux enfants à risque d’apatridie au Sénégal

La Représentante du HCR, l’agence des nations unies pour les refugies au Sénégal, Monique Ekoko, a remis aujourd’hui un lot de matériel hygiénique et de produits alimentaires à l’association « Les racines de l’espoir » et destinés à 500 enfants à risque d’apatridie.

« Le coronavirus met en lumière les conséquences dévastatrices de l’apatridie et le besoin urgent de l’éliminer » a déclaré Monique Ekoko, Représentante du HCR au Sénégal. « Les enfants à risque d’apatridie vivent dans un monde où ils seront confrontés toute leur vie à la discrimination. L’événement d’aujourd’hui attire l’attention sur leur statut juridique qui affecte leur capacité d’apprendre et de grandir. La mission du HCR est d’aider ces enfants et de prévenir les effets graves de l’apatridie, tels que les obstacles à l’accès à l’éducation. En empêchant l’apatridie de ces enfants, nous réaliserons leurs ambitions et leurs rêves pour un avenir meilleur ».

Un lot de savon, riz, huile et produits de nettoyage, d’une valeur de USD 3 000, a été remis en présence du Directeur de l’Etat civil du Ministère de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Aliou Ousmane Sall.

Selon une étude du HCR « I am here,I belong » concernant les enfants apatrides (lien), les personnes à risque d’apatridie au Sénégal sont généralement les groupes d’enfants vivant dans la rue et mendiant pour subvenir à leurs besoins, ainsi que les enfants dits ‘talibés’. Ces derniers se retrouvent souvent éloignés de leurs parents dans les écoles coraniques. Sans acte de naissance ni d’enregistrement à l’état civil, ils courent le risque d’être apatride.

Lors de la distribution du matériel à l’attention des enfants à risque d’apatridie et du matériel hygiénique à sept écoles coraniques de la région de Dakar, les maîtres coraniques seront sensibilisés aux questions juridiques relatives à l’apatridie. En les sensibilisant à l’importance de l’enregistrement à l’état civil de ces enfants, le HCR les encouragera à sensibiliser en retour les parents à fournir aux enfants leur acte de naissance à l’arrivée à l’école coranique.

Dans un communiqué publié la semaine dernier, le HCR a exhorté les gouvernements à travers le monde entier à prêter une attention urgente à la situation critique de millions d’apatrides et à suivre une série de recommandations pour assurer leur prise en charge dans les programmes de prévention et de lutte contre le Covid-19 (lien)

Pour plus d’information :
• Désiré Youssoupha Ngom, Chargé de protection : ngomde@unhcr.org, tel : +221 77 3327 561
• Gosia Courtay, Chargée de Relations extérieures : courtay@unhcr.org

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR