BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

COVID-19 : le Bureau des droits de l’Homme et ses partenaires viennent au secours des enfants de la rue

Ce jeudi 14 Mai 2020, le Bureau Régional des droits de l’Homme des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest a procédé à une remise de dons de matériels pour les centres d’accueil et la réintégration des enfants de la rue dans le cadre de la crise du COVID-19. Cette cérémonie qui a eu lieu au siège du Bureau Régional du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH/BRAO) a vu la participation d’autres partenaires au développement tels que la CEDEAO, l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement, et le ministère de la justice.

Matelas, draps, couvertures, moustiquaires, habits, brosses à dent, serviettes, lait de toilette et d’autres produits sont entre autres les matériels qui compose le don. C’est au total 1200 « kits de réintégration », au profit des enfants de la rue qui ont été reçus par le ministère de la justice et ses différents démembrements.

D’entrée de jeu, le Directeur Régional du HCDH, Andrea ORI a peint un tableau plus ou moins sombre des enfants de la rue en ces temps de COVID-19. Selon lui, ce don intervient dans le cadre du Projet d’Appui à la protection des enfants vulnérables (PAPEV). Un projet qui vise à accompagner l’Etat Sénégalais dans le retrait définitif des enfants de la rue afin de les réintégrer à la vie active.

Il est donc naturellement justifié, selon le représentant régional du HCDH, de fournir à l’Etat sénégalais cette aide dans le cadre de la riposte du COVID-19 aux enfants talibés qui sont très vulnérables et exposés, même en temps ordinaire.

Cette remise de dons dont la valeur s’élève à 70,000 USD a bénéficié du soutien d’autres partenaires comme l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement mais aussi la CEDEAO.

Pour Alessandra PIERMATTEI, Directrice de l’agence italienne pour la Coopération au Développement, cette remise de dons est en droite ligne avec les actions de l’Italie sur le continent. Et cela ne va pas s’arrêter en si bon chemin, à l’en croire. D’autres remises de dons sont prévues dans d’autres pays de la sous-région pour protéger des personnes en situation difficile.

Au Sénégal, à ce jour, 2015 enfants talibés ont réintégré leurs familles et près 433 sont en attente de départ dans des centres d’accueil. C’est donc un soutien qui vient à point nommé pour les acteurs de la protection des droits des enfants, comme le témoigne
Mme SIBY Ndèye Abibata Youm, directrice de l’éducation surveillée et de la protection sociale.

Pour Mme SIBY, c’est un geste important qui permettra, à coup sûr, d’apporter un peu plus d‘amour et d’attention à ces enfants. Elle en appelle d’ailleurs à d’autres bonnes volontés pour faire de la réintégration des enfants de la rue, une réalité.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR