BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

COVID-19 & innovation : les jeunes Sénégalais relèvent le défi.

Dans le cadre de la riposte contre la COVID-19, plusieurs stratégies ont été utilisées pour lutter contre la pandémie. Au Sénégal par exemple, depuis l’apparition de la maladie, plusieurs jeunes sont engagés pour contribuer aux efforts déployés par l’Etat. Qui pour des innovations technologiques qui pour la mise en place d’initiatives sociales. Parmi ces jeunes, Mohamed Baba FALL, étudiant à l’Ecole Polytechnique de Dakar et inventeur de distributeurs automatiques de gel « made in Senegal ».

Sur la Corniche Ouest de Dakar, ce soir là, l’ambiance n’est pas celle des grands jours. Il est presque l’heure de la fermeture des bureaux et le soleil n’est pas loin de se coucher. La pandémie à coronavirus et les mesures barrières édictées imposent à tous ou presque le port du masque.
Nous sommes à l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar (ESP). Un établissement d’Enseignement qui est devenu le point de ralliement des jeunes créateurs de dispositifs pouvant être utilisés dans le cadre de la lutte contre la COVID-19.
Le CINU a rencontré l’initiateur d’une de ces innovations, le distributeur automatique de gel hydroalcoolique préconisé pour le lavage des mains afin de se protéger de la maladie à coronavirus.
Mohamed Baba FALL a mis cela au point il y’a plus deux mois. Pourtant, rien ne le prédestinait à la fabrication de cette machine. Il explique ses motivations : « Au départ, dans le cadre d’un projet d’Ecole, j’ai essayé de mettre en place un distributeur automatique de jus de fruits. Mais quand la pandémie est apparue, je me suis dit pourquoi ne pas orienter cette innovation vers le gel, vu que c’était la mesure phare pour se protéger de la maladie. C’est comme ça, que j’ai décidé de transformer le distributeur automatique de jus en distributeur de gel. » se souvient encore monsieur FALL.

Le distributeur automatique est un dispositif technique et intelligent qui sert à se laver les mains sans toucher quoi que ce soit. En plus de son aspect automatique, la machine a aussi une fonctionnalité qui permet de respecter la distanciation physique, autre geste barrière préconisé pour se protéger de la COVID-19.

En effet, une fois que le gel est distribué, la machine est bloquée pour une durée de 20 secondes, le temps de laisser un utilisateur partir et céder la place au suivant, tout en respectant une distance d’au moins 1 mètre entre les passages.

A la question de savoir, si la mise au point de ce dispositif revêt un caractère commercial ou social, Mohamed FALL répond sans équivoque : « En tant qu’étudiant, nous suivons le mouvement en marche pour lutter contre le COVID-19. Mais il nous faut un peu d’argent pour continuer à produire ce genre de dispositifs. C’est pourquoi, on le vend. C’est juste un prix social qui correspond au prix d’achat du matériel que nous utilisons pour fabriquer ce distributeur automatique. Sinon, on n’a pas un objectif de rentabilité forcément » rassure notre inventeur. Il ajoute par ailleurs, que l’appareil coûte 70.000 FCFA l’unité.

En plus de ce distributeur, d’autres appareils ont été mis au point par plusieurs étudiants de l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar. Il s’agit notamment de robots de distribution de plateaux repas et de médicaments aux malades dans les hôpitaux afin de limiter les risques de contamination et de diverses machines pour le lavage des mains. Les étudiants ont également mis en place une unité de fabrication de gel hydroalcoolique et de badges électroniques. D’autres projets sont en cours et jusqu’ici les populations ont bien accueilli l’engagement de ces jeunes à s’impliquer dans lutte contre la pandémie.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR