BIENVENUE À L'ONU | VOUS ÊTES CHEZ VOUS
| English | Français

Système
des Nations unies
au Sénégal

Afrique de l’Ouest : Le trafic de cocaïne et le trafic illicite de migrants au cœur d’une réunion des procureurs

25 novembre 2016 - L'ONUDC, en coopération avec le Gouvernement Nigérien, a abordé la question de la coopération internationale contre les trafics de cocaïne et de migrants dans la région. La question est particulièrement préoccupante pour le Niger, étant donné qu'Agadez, une ville du nord du pays, est un carrefour de transit pour les passeurs et les migrants en route vers la Libye et la Méditerranée, à travers le Sahara.

Les participants à cette sixième réunion plénière du Réseau ouest-africain d’autorités centrales et de procureurs (WACAP) ont débattu et identifié plusieurs approches pour lutter contre la criminalité transnationale organisée et le trafic de cocaïne, en s’attaquant aux routes empruntées par les trafiquants, depuis l’Amérique latine d’abord vers l’Afrique de l’Ouest, puis vers l’Europe.

Les procureurs se sont également penchés sur trafic illicite de migrants dans la région et sur les mesures prises par le Gouvernement Nigérien. Les discussions ont mis en évidence la nécessité de s’adapter aux perpétuels changements dans les voies et méthodes de contrebande, et de coopérer avec les pays d’origine, de transit et de destination. Elles ont également rappelé le besoin de sensibiliser la société civile aux dangers de la migration irrégulière. Des fonctionnaires de l’Unité de la coopération judiciaire de l’Union européenne (EUROJUST), de la Mission de renforcement des capacités de l’Union européenne au Niger (EUCAP) et de la région dans son ensemble, ont partagé leurs expériences respectives concernant les enquêtes et la poursuite de ces affaires.

Deux experts du Ministère de la Justice Américain ont mené les discussions concernant les lois et procédures à suivre pour obtenir des preuves électroniques, étant donné que la plupart des fournisseurs de services Internet sont basés aux Etats-Unis. Cela s’est avéré particulièrement intéressant pour les officiers de la région qui doivent constamment faire face à de nombreux cas de fraude sur Internet.

En outre, les points focaux du WACAP ont pu détailler leurs initiatives en cours, concernant notamment des formations destinées à renforcer la capacité des procureurs et des autorités centrales non seulement à fournir mais aussi à effectuer des demandes de coopération internationale de manière plus efficace.

Parmi les participants à la réunion plénière du WACAP nous retrouvons environ 40 points focaux du WACAP de 15 pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), et de la Mauritanie. Des fonctionnaires du Secrétariat et de la Cour de Justice de la CEDEAO, d’EUROJUST, mais aussi du Ministère des poursuites Brésilien et du Ministère de la Justice Américain étaient également présents. La réunion a été soutenue par l’Union européenne et par les gouvernements d’Allemagne, de France, de Norvège et des États-Unis.

Facebook ONU

Chaîne video ONU
INSTAGRAM
FLICKR